PRISON 

  • 189 établissements pénitentiaires en France au 1er juin 2011 (101 maisons d'arrêt, 82 établissements pour peine, 6 établissements pénitentiaires pour mineurs)
  • 57.243 places opérationnelles, dont 2.762 inoccupées (1er avril 2012)
  • 67.161 personnes détenues, dont 17.027 prévenus, 2.302 femmes et 780 mineurs (1er avril 2012), soit un record historique et un taux de détention de 103 pour 100.000 habitants
  • 12.685 personnes détenues en surnombre (1er avril 2012), dont 12.165 en maison d'arrêt et 740 dormant sur un matelas à même le sol (12 mars 2012)
  • 24% des détenus travaillent à l'intérieur des prisons, pour une rémunération moyenne de 318 euros par mois.
  • 82.725 entrées en prison en 2010, et 81.839 sorties
  • Maison d'arrêtreçoit les prévenus (personnes en attente de jugement) et les condamnés dont le reliquat de peine est inférieur à un an.
  • Etablissement pour peine : catégorie qui comprend les 6 maisons centrales (longues peines et condamnés présentant des risques), les 25 centres de détention (condamnés d'un an et plus présentant les meilleures perspectives de réinsertion), les 40 centres pénitentiaires (établissements mixtes, avec au moins deux quartiers différents de maison d’arrêt, centre de détention et/ou maison centrale) et les 11 centres de semi-liberté.

Sources : Carcéropolis, Opale, ministère de la Justice.



RADIO

  • La radio est autorisée dans les prisons françaises depuis les  mutineries de l'été 1974. Des récepteurs "pirates" existaient déjà, mais la secrétaire d'Etat à la condition pénitentiaire Hélène Dorlhac a oeuvré pour une plus grande ouverture des prisons vers l'extérieur. Dix ans plus tard, sous l'impulsion de Robert Badinter, ce sera au tour de la télévision de faire son entrée dans les cellules.

Créations radio sur le thème des prisons :



Articles sur des émissions "de taulards", passées ou actuelles :

  • "Vu d'ici", à la maison d'arrêt d'Osny (L'Express, 1999) 
  • "Ras les murs", sur Radio Libertaire (Libération, 2000)
  • "Parloir libre", sur Radio Galère, à Marseille (Libération, 2010)

RESSOURCES